CRÉER UN COMPTE

*

*

*

*

*

*

YOGA DESERT MAROC

YOGA DESERT MAROC

voir la vie comme une expérience merveilleuse

voir la vie comme une expérience merveilleuse

Développer notre enracinement avec notre mère la Terre

BIVOUACS DE CHARME AU MAROC

BIVOUACS DE CHARME AU MAROC

CARAVANE DU SUD a installé 05 campements fixes dans les lieux les plus envoûtants du désert du sud Maroc

CARAVANE DU SUD a installé 05 campements fixes dans les lieux les plus envoûtants du désert du sud Maroc

des séjours d’exception, hors du commun, alliant à nos principes de respect de l’environnement et de population, une touche de confort, de charme, d’exclusivité.

EXPERTS DU DESERT

EXPERTS DU DESERT

Fiez vous à un vrai spécialiste du désert

Fiez vous à un vrai spécialiste du désert

CARAVANE DU SUD n'offre que des voyages dans le sud Marocain

UN TOURISME SOLIDAIRE AU MAROC

UN TOURISME SOLIDAIRE AU MAROC

la dimension humaine est une priorité pour nous

 la dimension humaine est une priorité pour nous

Partir avec nous vous permettra de devenir non plus un simple touriste mais un acteur du tourisme solidaire et responsable

LE DÉSERT EST UNE ECOLE D'HUMILITE ET DE PACIENCE

LE DÉSERT EST UNE ECOLE D'HUMILITE ET DE PACIENCE

A chacun son école ! Chez CARAVANE DU SUD, on préfère l’école du désert

A chacun son école ! Chez CARAVANE DU SUD, on préfère l’école du désert

Ici pas de cartable, pas de devoir, pas d’emploi du temps mais des rêves étoilés plein la tête

ETHIQUES

ETHIQUES

Notre devise c'est la qualité l’efficacité et la simplicité.

Nos priorités sont le respect pour la nature et offrir un service du plus haut niveau pour nos clients

Un monde des étoiles  et dunes vous appelle

Un monde des étoiles et dunes vous appelle

Plein d'histoires et d'aventures pour un grand Plaisir

Nous vous ferons vivre Comme dans les comptes de mille et une nuit

EXPÉRIENCE UNIQUE

EXPÉRIENCE UNIQUE

Avec une équipe de Nomades et des gens de grand professionnalisme

Une expérience basée sur la vérité, l'authenticité , l'originalité et toute riche en chaleur humaine.

CIRCUITS 4X4 AU MAROC

CIRCUITS 4X4 AU MAROC

Des évasion sahariennes pour visiter le Maroc profond

découvrir d'autres facettes d'un Maroc secret qu'il faut savoir regarder de l'intérieur.

Trekkings et randonnées pédestres au Maroc.

Trekkings et randonnées pédestres au Maroc.

Notre objectif majeur est de susciter l'envie et le plaisir de la découverte

Nous vous permettrons le temps d'un voyage, d'oublier l'agitation et le stresse des villes

HÉBERGEMENTS AUTHENTIQUES

HÉBERGEMENTS AUTHENTIQUES

DES Riads de charmes, des maisons d'hôtes de qualité , des bivouacs originaux , ou chez l'habitant

Nous avons sélectionné un grand choix des hebergements pour votre enchantements et pour votre confort pour donner une emprunte spéciale à votre voyages

VOYAGES EN VALLEES

VOYAGES EN VALLEES

LA VALLÉE DU DRAA AVEC CES 2 MILLIONS PALMIERS DATTIERS S’IMPOSE A VOTRE EXPEDITION

Visite et rencontre de la population , avoir une explication suffisante sur la région , ces traditions et sa culture unique

Excursions au départ de Marrakech , Ouarzazate , Zagora..

Excursions au départ de Marrakech , Ouarzazate , Zagora..

CARAVANE DU SUD vous promet des voyages et d’expéditions avec des itinéraires établies par une équipe de grande éxperiance

Des circuits en 4x4 , excursions en VTT , des trekkings dans le désert , des séjours chez les nomades

Séjours chez les Nomades

Séjours chez les Nomades

Participez à un échange culturel loin des sentiers battus et découvrez le mode de vie des familles nomades du Sahara

En partant sur ce projet, vous accompagnerez et aiderez votre famille d’accueil dans ses tâches quotidiennes afin de découvrir réellement son mode de vie : un véritable échange, donc, basé sur la découverte culturelle et la générosité

CONTACTEZ NOUS

Informations Sur Marrakech

Ville  impériale millénaire, capitale des Almoravides, des Almohades et des Saadiens, qui l’ont fondée, renforcée, embellie et enrichie, pour  en faire la ville rayonnante de culture et  de splendeur. Ses monuments en parlent. ! Mais,  Marrakech, « la Rouge » ,  est aujourd’hui,  aussi, la ville  des lumières, du soleil, des montagnes, des palmiers, de petits et grands hôtels, des  palaces, du  golf, des chevaux, des calèches, des chameaux, du ski… Tout y est réuni pour attirer  à nouveau les regards de ceux  qui la découvrent  et  veulent  y vivre quelques instants, quelques jours ou toute une vie… Sa ville moderne, sa ville ancienne, elles sont toutes les deux  d’un charme incontestable : Le Guéliz, Djemaa El Fna, la palmeraie, les souks, partout dans  la ville, on trouve  des centres de commerce, d’échanges , de culture et de petits  plaisirs.

Doté d ’un climat exceptionnellement sec, elle est agréable aussi bien en hiver qu’en été . Marrakech dispose d’une infrastructure hôtelière  remarquable, un service de bus de tourisme excellent ainsi qu’une agréable station de train, la reliant à Casablanca et Rabat. Elle est devenue  le centre le plus important du pays pour des manifestations de grande envergure,  nationales et internationales : des congrès, des conventions, des  colloques, y ont  lieu en toute saison.  Proche de l’Atlas, elle constitue  une excellente base d’excursions de montagne.  Comme capitale du Sud,  grand centre artisanal, et centre  industriel important (minoteries, huilerie, conserveries de fruits, etc.) Marrakech est la 3ème ville du pays, après Casablanca et Rabat . Marrakech est aussi la capitale du folklore national. Dans le cadre grandiose du palais El Badi se tient chaque année,  le Festival National des Arts Populaires, qui réunit  les troupes folkloriques provenant de toutes les provinces  et confins du Royaume.

C’est vers 1070, que des  soldats berbères sahariens commandés par le chef Almoravide Abou Bekr descendirent dans le Haouz et y  installèrent leur campement en construisant une kasba . Obligé de repartir au Sahara, il confie la direction de sa ville à son cousin Youssef Ben Tachfine  qui  décida  de faire de son oasis la capitale. Les tentes sahariennes furent remplacées par des constructions en pisé. Son fils Ali ben Youssef  réaménagea la ville et fit creuser de puits reliés par des conduits  souterrains pour amener  l’eau jusqu’au campement (kkhetarras) . La ville se développe et la vie culturelle s’y installe.  Marrakech s’enrichit, et la conquête du Maghreb commence. A la mort de Youssef, en 1106, Marrakech est déjà  la capitale d’un royaume  pacifique et prospère qui  s’étend de la Castille au Tafilalete.

En 1147 , Abd el Moumen, disciple d’Ibn Toumert, prit  Marrakech par  d’assaut et fonde la dynastie Almohade. Les Almoravides sont assassinés et leurs édifices rasés. Il entame la construction d’une  mosquée (la Koutoubia) dont le minaret domine encore aujourd’hui la ville.. Son fils  Abou Yacoub Youssef en  continuera l’œuvre  en construisant une immense kasba , des jardins ( la Menara et l’Aguedal datent de cette époque) et  entreprend la construction d’une mosquée à Sevilla à l’image de la Koutoubia : La Giralda .Il encouragera les relations avec l’ Espagne  et crée un centre d’études philosophiques arabes qui va attirer l’attention de savants et poètes. Sous le règne des Almohades, Marrakech connaîtra une période de splendeur . Yacoub El Mansour (le Victorieux) ( 1184-1199)  termine la Koutoubia et construit une cité impériale, des palais, des mosquées, des jardins.  A sa mort , commence le déclin de la dynastie almohade qui sera remplacée par les Mérinides qui , eux, établissent leur capitale à Fès.

Au XVIe siècle, de nouveaux conquérants , les Saaadiens, provenant du Souss viennent s’installer à  Marrakech  qui devient  l’unique capitale du Maroc .Avec Ahmed el Mansour, «  le  Doré «  on voit y naître le Palais El Badii ( el incomparable) et les tombeaux Saadiens . Vers la première moitié » du XVIIe siècle, Marrakech est le centre de révoltes, d’insécurité. Les Alaouites prennent possession de la ville, mais préfèrent Fès comme capitale. Moulay Ismail s’installe à Mèknes et fait abattre  le palais d ‘El Badii . A la moitié du XVIIIe, Mohammed III restaure les constructions qui avaient était partiellement ou totalement détruites à Marrakech. Moulay Hassan vient s’y installer pour un temps.  Des riches palais furent édifiées : La Bahia et Dar Si Said. .Au début du XXe siècle  Marrakech est le siège  du gouvernement de Moulay Hafid (1908-1912), soutenu par le glaoui, mais en 1912, les français s’emparent de la ville. Sous le protectorat, une nouvelle ville est construite à l’ouest de la médina : le Guéliz. Marrakech perd définitivement son statut de capitale du Royaume.

A DECOUVRIR :

  • La Koutoubia : Ancienne mosquée du XIIe siècle, construite par les Almohades, est un chef d’œuvre classique de l’art ’arabo-mauresque . Son minaret haut de 77 m , est  visible à 10 km de la ville. Les boules dorées qui surmontent la tour auraient été fondues avec les bijoux d’une femme de Yacoub el Mansour. Contemporaine de la Tour Hassan de Rabat et de la Giralda de Sevilla, elle doit son nom (mosquée des Libraires) au souk des manuscrits qui s’étalait autrefois devant ses murs. Totalement restaurée , elle est aujourd’hui l’un de plus beaux monuments existants au Maroc et certainement dans le monde musulman. Entrée étant interdite  aux non musulmans, on devra se contenter de la promenade extérieure et d’admirer les beaux jardins  des alentours.
  • La mosquée de la kasba : ( ou kasba d’El Mansour) On y accède par la rue située à droite de Bab Agnaou. Connue  aussi comme la mosquée «  aux pommes d’or » elle fut  construite à la fin du XIIe siècle, par le sultan Yacoub el Mansour avec un plan en T très original. Son minaret  de tradition classique aurait servi de modèle aux architectes de dynasties suivantes.
  • Tombeaux Saadiens : Une petite impasse au sud de la mosquée  conduit à l’entrée de ce magnifique mausolée du XVIe siècle,  construit par Ahmed el Mansour  pour y accueillir les tombeaux des membres de sa dynastie. . Muré par Moulay Ismail  en 1677,  il fut redécouvert en 1917.  Il comporte plusieurs koubbas disposés autour d’un jardin-cimetière  dans lesquelles on remarquera la délicatesse  et la  richesse de la décoration  :  d’élégantes colonnes de marbre blanc à  chapiteaux sculptés , et des coupoles à stalactites  en bois de cèdre  rehaussées d’or , des murs tapissés en zelliges

Ouvert de 8h30 à 12h et de 14h30 à 18H.

  • Palais El Badi : (Le merveilleux ) Construit par le sultan saadien  Ahmed el Mansour entre 1578  et 1603, après sa victoire.  sur les Portugais à la fin de la célèbre bataille «  des trois Rois » , ce magnifique palais  était destiné aux fêtes royales. Il  comportait 360 pièces autour d’une grande cour intérieure agrémentée de bassins et de parterres fleuris  . Pour sa construction le sultan  avait fait venir des artisans de tous les pays, et les matériaux les plus riches étaient importés d’Afrique Noire, d’Italie, de France, d’Espagne et d’Inde. Il fut pillé au siècle suivant, par le prince mérinide Moulay Hassan. De nos jours, c’est dans ses ruines calmes et majestueuses que se déroule chaque année le Festival  National des Arts Populaires. Pendant  la visite on pourra admirer le plus riche de tous les meubles du Moyen-Age, l’admirable chaire à prêcher de la première mosquée Almoravide, récemment restaurée.
  • Le mellah (quartier juif) : La population juive  s’était ressemblée dans ce quartier  à partir de 1558 sur ordre du sultan saadien Moulay Abdallah qui était contre les mélanges de religion et de population.. Il possédait ses synagogues , ses commerçants et ses fondouks. Son plan dessiné par Samuel Sumbal, israélite français , est centré sur une petite place d’où partent quatre rues principales dessinant un svastika. Aujourd’hui, habité plutôt par une communauté musulmane, il garde encore quelques synagogues où se réunissent  les membres de la communauté juive de  Marrakech . 3 souks se trouvent  au mellah : le souk aux épices, un souk aux vêtements et le souk aux bijoux qui se situe dans une petite cour de l’autre côté de la porte principale. En entrant dans cette partie de la ville, on ressentira l’impression de retourner mille ans en arrière !
  • Palais de la Bahia : «  : Cette   somptueuse résidence dont le nom veut dire «  la Brillante », fut construite  à la fin du XIXe siècle par Sidi Moussa, grand vizir des sultans Moulay Hassan et Moulay Abd el Aziz.  Plus d’un millier d’artisans participèrent à sa construction qui dura 7 ans. Situé dans un vaste jardin, il comprend de luxueux appartements décorés de marbre, de mosaïques et de bois sculptées bassins et des patios fleuris (réservés aux quatre femmes du vizir et à ses vingt-quatre concubines  A remarquer notamment l’appartement de la favorite, la salle du conseil et la grande cour d’honneur pavée de marbre et de zelliges, entourée d’une galerie et ornée au centre d’une importante vasque.
  • Maison Tsikiwin : Sur la rue Dar Bahia, au numéro 8, ce superbe et grand riad fleuri, fut construit au début du XXe siècle dans un style hispano-mauresque. C’est ici où le Hollandais Bert Flint , professeur d’histoire de l’art à Casablanca pendant plus de quarante ans, a décida d’organiser son musée  permanent contenant  toute une riche variété de souvenirs de voyage au fin fond du pays. Excellent complément de la visite au Musée Dar Si Said. On apprendra à reconnaître les régions du Maroc par la matière : la laine du Moyen Atlas, la poterie du Rif  et du Haut Atlas, le coton de la côte, etc. Visite très enrichissante.
  • Dar Si Said : Situé à l’intérieur du quartier Diour Sabone, très animé, ce palais  d’un style architectural alaouite, fut bâti au XIXe siècle par Said,  frère du grand Vizir Si Moussa. Il  abrite aujourd’hui le Musée des Arts Marocains de Marrakech depuis 1912. Dans des pièces autour d’un magnifique jardin, on pourra admirer des portes  berbères, balançoires en bois, bijoux, tapis, poteries, armes, sculptures sur bois, vêtements traditionnels et ustensiles de cuisine en cuivre. Belle collection provenant de Marrakech et de différentes régions du Sud Marocain.  Ce lieu est en lui-même une œuvre d’art architectural qui force l’admiration.
  • Place Djemaa El Fna : C’est le cœur de la ville et  la partie la plus animée de Marrakech,  bien qu’autrefois on y  exposait  les têtes coupées  des condamnés. Son nom signifie «  place de la mort ».  C’est l’endroit que l’on visite une et mille fois pendant un séjour à  Marrakech  et à toutes les heures de la journée ,car Djemaa  El Fna est plus  qu’un lieu  à voir, c’est une expérience à vivre. Il faut se plonger dans la foule, se mettre au rythme de sa musique, déambuler d’un côté à l’autre en admirant les multiples participants à  ce spectacle en plein air : vendeurs d’eau, charmeurs de serpents, montreurs de singes, conteurs.,  diseurs de bonne aventure, danseurs, vendeurs de  potions, guérisseurs, apothicaires, vendeurs  d’herbes rares, d’épices, de  babioles, d ’ amulettes.  Le  soir, la foule s’accroît, les cercles se forment et le spectacle arrive à son  apogée : des danseurs Gnaoua, des acrobates, des musiciens, !  les petits restaurants   s’installent, un autre visage se , plein de lumières , entouré de  fumée  et d’odeurs !
  • Les souks : Situés comme Djemaa El Fna en plein cœur de la médina. Pénétrer dans les souks, véritable labyrinthe vous transportera dans un monde  fabuleux., dans lequel vous marcherez quelquefois emporté par la foule .Mille produits artisanaux s’offriront à votre  pas comme souvenir de voyage. Rien de comparable à ce plaisir des yeux, à ce contact direct avec les commerçants et  les artisans, dans une  atmosphère inoubliable de marchandage. 40.OOO artisans travaillent à l’intérieur de ce dédale de ruelles et de venelles aux couleurs et odeurs surprenantes ,où vous vous laisserez guider par vos sens  tout simplement. : des vanneries, des fruits secs et des épices, des poteries de Fès, de Safi aussi belles les unes que les autres, Smarinne (autrefois lieu réservé  au maréchal-ferrants)avec ses étoffes de soie  et ses vêtements  traditionnels et modernes, le marché des laines, les apothicaires, les tapis, les bijoutiers, les cuirs, le bois, les babouches, les teinturiers et les forgerons, tous ici réunis pour vous offrir une expérience inoubliable.
  • Médersa Ben Youssef : L’un des plus beaux  monuments de Marrakech, datant du XIVe  héritage des Mérinides, ou des Almoravides mêmes selon quelques historiens,  reconstruite par les Saadiens et devenue  la plus importante école  coranique du Maghreb à l’époque de Moulay Abdellah. Elle est située au cœur de la ville ancienne. On ne manquera pas d’admirer sa magnifique architecture  et sa subtile et merveilleuse décoration  d’influence andalouse .
  • La mosquée Ali Ben Youssef : A côté de la Médersa Ben Youssef, plusieurs fois restaurées au XVIe et au XVIIe siècle, il ne reste pas grand chose de ses origines Almoravides. On pourra  cependant admirer son beau minaret en pierre de 40 m de haut.
  • La Kouba-El Barudiyne : C’est l’unique vestige de l’art Almoravide à  Marrakech., remise au jour en 1948. A admirer, juste à côté de la médersa Ben Youssef.
  • Le tour des remparts : formant une imposante enceinte en pisé d’argile et de chaux sur une dizaine de kilomètres, la muraille de 8 à 10 m, est percée de 10 portesmonumentales de style hispano-mauresque., dont les première partie date de 1132.Elargie par les Almohades et ensuite par les Saadiens, elles sont  devenues un des symboles de Marrakech. Quelques noms à retenir : Bab El Jedid, à côte de la Mamounia  et après la place d’Ibn Tachfine, Bab el Khemis , superbe avec ses vantaux sculptés,Babed Debbagh ( la porte des Tanneurs), (quartier à visiter si vous avez le courage de supporter les fortes  odeurs) , Bab Ahmar, Bab Ighli qui conduit au méchouar du Palais Royal, Bab  Agnaou, Bab Rob, les plus belles portes de la ville . Tour agréable à faire en calèche ou en voiture
  • Le quartier des tanneurs : Juste derrière Bab ed Debbagh, il s’étend à l’intérieur des remparts qui datent du XIVe siècle. On pourra y descendre pour admirer les travaux de tannage, en suivant de méthodes ancestrales.
  • Le Guéliz : ou ville nouvelle ,créée sous le protectorat français,  s’étend à l’ouest et au nord de la médina, jusqu’au pied du djebel Guéliz, la montagne d’où fut extrait le grès qui servit à la construction des principaux monuments de la ville autrefois. L’avenue Mohammed V , tracée par Henri Prost, l’architecte du général Lyautey, est. l’axe principale qui relie la ville nouvelle à l’ancienne s’inscrivant dans la perspective majestueuse de la Koutoubia. Dans sa première partie, elle traverse un quartier résidentiel jusqu’à la place de la Liberté  et ensuite elle coupe le quartier commerçant de la ville : magasins, cafés, restaurants et marché central s ‘y trouvent. Agréable vue de la ville dès la terrasse du café la Renaissance, en face de la place Abdelmoumen Ali, l’endroit le plus animé sur l’avenue.
  • La Menara. : A  l’ouest du quartier résidentiel de l’Hivernage, ce jardin magnifique entouré d’une muraille ocre à trois entrées,  est planté d’arbres fruitiers et d’une oliveraie d’une centaine d’hectares .Un bassin immense , au centre,  héritage des Almohades, est  alimenté par des  canalisations souterraines qui irriguent les arbres. Un  petit pavillon , d’origine saadienne reconstruit au XIXe siècle  se reflète  dans le bassin sur fond de l’Atlas. Source d’inspiration des photographes, et des  peintres, ce  jardin est le seul endroit d’où l’on peut admirer en même temps le miroir de l’eau, les oliviers, les palmiers  et  au loin… la montagne  enneigée sous un ciel d’un bleu éclatant.
  • Jardin Majorelle : Ce magnifique jardin qui porte le nom de son ancien propriétaire,Jacques  Majorelle, aquarelliste  et botaniste français  venu s’installer à Marrakech, est situé au nord-est de Guéliz, à un côté du Boulevard Zerktouni. Au milieu de ce lieu de paix et de végétation  luxuriante, crée vers les années 20, il fit construire un grand atelier, des pergolas et des allées, de petits bassins, une fontaine et un kiosque . Le bleu indigo y est roi au milieu d’autres couleurs naturelles. .

Ouvert de 8 à  12h et de 14 h à 18h

EXCURSIONS A PARTIR DE MARRAKECH :

On pourrait effectuer de nombreuses et agréables excursions au départ de la ville, aussi bien dans la palmeraie que dans le Haut-Atlas dont les premières pentes sont  à une trentaine de kilomètres. Ou aller un peu plus loin, vers l’Atlantique , ou bien ,encore sur la merveilleuse et légendaire route des  kasba

  • La Palmeraie : Sur la route qui mène à Casablanca, juste avant l’oued Tensift, une route goudronnée à droite permet de faire en voiture, en calèche ou en vélo, un circuit de 22 km à travers la  palmeraie, de plus de 150000 palmiers. Les couchers de soleil y sont d’une beauté extraordinaire. Le circuit de la Palmeraie est devenu le centre d’attention des promoteurs immobiliers.  On trouve au début de la route un quartier résidentiel de haut standing ( La Palmeraie) et un hôtel de grand luxe avec un superbe terrain de golf. Possibilités  de faire du cheval, de faire un petit tour à dos de dromadaire  ou de déguster un délicieux thé à la menthe dans un sympathique café un peu plus al intérieur .  Promenade agréable et romantique , notamment en fin d’après-midi
  • Vallée d’Ourika : Excursion  de 66 km environ sur une des plus belles vallées aux alentours  de Marrakech , toute verdoyante, abordant les premiers  contreforts du Haut Atlas. De beaux paysages, pleins de couleurs parfois surprenantes, avec de petites maisons en pierre accrochées à la montagne . Des vergers au bord du fleuve, de nombreux cultures de pommes de terre et maraîchères, des lauriers en fleur (au printemps) , dans une ambiance de calme et de silence.  Allongeant la route,  vous découvrirez de temps en temps de belles villas, une mosquée, de petits ksars , et d’agréables restaurants où faire une pause ou prendre une photo des magnifiques points de vue sur la vallée. A Sdi Fadma, terme de la route goudronnée. Il existe la possibilité de continuer à pied ou à dos de mulet, sur vers les  7 cascades ou de commencer une belle randonnée  vers le djebel Yagour  ou vers l’Angour. Pittoresque souk le lundi à hauteur de Dar Caïd Ouriki.!
  • La station de ski de l’Oukaïmeden : (2600m d’altitude) : A 70 km . Centre à la fois estival et hivernal. Communément   appelée l’Ouka, c’est la plus haute station de ski de l’Afrique, dominée par la face haute Nord de l’Angour (3616 m) et par le Djebel Oukaïmeden (3273 m) . La route monte en   virages serrés et offre  à plusieurs reprises  de superbes panoramas  vers les contreforts du  Haut Atlas  et la plaine du Haouz. Enneigement de décembre à avril. La station est  la mieux équipée des stations de ski au Maroc : six téléskis et un télésiège  qui grimpe à 3275 m. Oukaïmeden est aussi en centre de base de départ d’excursions et de randonnées pendant l’été. Le site fut habité à l’époque préhistorique et on peut y  voir  plusieurs gravures rupestres, en particulier près de l’hôtel Juju et des refuges du Club Alpin, de la Jeunesse et des Sports, des travaux Publics et à côté de l’ancien court de tennis
  • Asni-Ouirgane  : En quittant Marrakech vers Taroudant, on arrivera à Tahanaoute, particulièrement animé le mardi, jour de souk très pittoresque. 10 km plus loin on arrivera à Asni, à 1150 m d ’altitude, centre du cirque de Tamarout, joli site dans la  vallée verdoyante , riche  et sauvage, dominé par le Toubkal, le point culminant de toutes les montagnes d’Afrique du Nord. L’air y pur et vivifiant. Une route de 17 km mènera à  Imlil, point de départ de  nombreuses randonnées dans le Haut Atlas.En continuant la route principale, descente  dans un vallon verdoyant , Ouirgane, accroché au flanc de la  vallée, au milieu d’une nature extraordinaire. Les salines sont la     curiosité de ce  hameau .  De bons restaurants sur place dans un joli cadre naturel.
  • Amizmiz :Promenade intéressante à 54 km de Marrakech. En direction de Taroudant, à une dizaine de kilomètres, on verra surgir la zaouia de Tameslouht, ancien centre religieux très important, entouré d ’ immenses plantations d’oliviers et d’orangers. La route traverse Oumnast  et longe le immense  lac de retenue du barrage de Lalla  Takerkoust sur l’oued N’Fis avant d’arriver  à Amizmiz. Chaque mardi, se tient ici un important souk berbère de poterie très sobre et  élégante des Regraga. L’huile d’olive de la  région y est aussi commercialisé.
  • Les kasbas de Tazzerte : A 20 km de Marrakech, sur la route Sidi Rahal, petit centre dominant  la large vallée de l’Oued Rdate, , à 7 km, ensemble de plusieurs kasbas que l’on croirait d’origine médiévale,. En fait, elles ont été édifiées par le Pacha El Glaouï au début du XXe siècle.
  • Cascades d’Ouzoud : Sur la route vers Sidi Rahal, un des sites les plus fascinants du Maroc : de magnifiques chutes d’eau de plus de 100 m de hauteur au milieu d’un paysage luxuriant.   On sera surpris par la centaine de macaques magots domiciliés dans les falaises. Possibilité de s’aventurer au-delà des cascades, jusqu’au village de Tanaghmelt et son labyrinthe de ruelles ou  d’emprunter une piste étroite  débouchant sur la route de Beni Mellal en descendant les gorges de l’oued el-Abid par un superbe canyon de plus de 600 m de profondeur.
  • Damnate: Bourgade de près de 10000 habitants , étagée   au flanc de  montagne à 961 m  d’altitude au-dessus d’une vallée très fertile  d’admirable verges.  Ses fruits sont d’une  qualité excellente. La ville  conserve son  enceinte  rectangulaire, crénelée et bastionnée et une kasba protégée par un   rempart    bordé de  fossés autrefois remplis d’eau, ancienne résidence de khalifes du Glaoui, pacha  de Marrakech. Marché très pittoresque le dimanche. Les villages des alentours sont consacrés notamment à l’exploitation des mines coopératives de sel .
  • Pont d’Imi N’Ifri : Magnifique et surprenante arche naturelle gigantesque creusée par l’oued sous lequel pendent d’innombrables stalactites, peuplée d’une multitude d’oiseaux, martinets et corneilles. En aval jaillit une source où les juifs et les musulmans de Demnate viennent sacrifier les  animaux. Un important moussem se tient ici le 14e jour après l’Aïd el Kebir  (Fête musulmane en commémoration du  sacrifice  d’Abraham (Fête du Mouton)  .
  • Essaouira : Ancien Mogador, cette ville est située à 175 km de Marrakech .C’est une  agréable station balnéaire  et cité d’un charme particulier grâce à son pittoresque port, à  et à sa médina unique. Maisons blanches aux fenêtres bleuâtres. A visiter absolument si l’on passe plusieurs jours à Marrakech.

Notre Agence : Caravane du sud

Pourquoi nous choisir CARAVANE DU SUD

agence caravane du sud

Avec les nombreux sites et agences offrants des voyages dans le désert, il est difficile de faire la différence entre les experts et ceux qui proclament l' être. Le désert est toujours impressionnant, mais la qualité générale de votre expérience dépend des guides et organisateurs.

Ayant grandi dans le désert, et guide depuis un jeune âge, nous pensons sincèrement offrir un service authentique inégalé. Ceci nous donne la confiance de proposez à nos clients de payer parfois après la consommation du service. Nous sommes également près à rentrer en discussion avec vous et tout autre compétiteur. Voici quelques facteurs qui font que CARAVANE DU SUD est unique:

1- ECOLOGIE
-Respect absolu pour l'environnement. Gestion des déchets. Aucune destruction des sites visités.
-Respect pour l'environnement sociale. Nous considérons que seuls les Bédouins méritent le rôle de guide. Savoir plus

Présentation et philosophie de l’entreprise

agence caravane du sudLa Caravane du Sud propose des expéditions à travers le grand sud Marocain. Son objectif est de plonger le voyageur dans un contraste géographique et humain. Elle constitue pour les fervents du dépaysement et les amoureux des grands espaces, l’occasion rêvée de découvrir, peut-être pour la première fois, des régions remarquables par leur nature, leurs couleurs et leurs architectures. Pour satisfaire le plus grand nombre de personnes, elle a créé plusieurs circuits qui emmènent le voyageur en méharée, trekking, 4x4, et quad sur des itinéraires hors normes découvrir des paysages inoubliables et des populations accueillantes.

Le désert s'est vu paré par une sorte de miracle géologique de toute une variété de décors. Les montagnes, rouges et arborescentes y jouxtent les dunes où l'homme se sent comme soustrait du monde. Durant les circuits, le premier exercice de style est de suivre les digressions incessantes des paysages. Les randonnées ont pour but d’entraîner les voyageurs dans ce vaste dédale à ciel ouvert où vous verrez les montagnes succéder aux plaines rocailleuses, les dunes ocres faire place aux lacs asséchés. Savoir plus

Notre Histoire

agence caravane du sudDepuis les années 1930 les nomades de région de Zagora se sédentarisent. Ils abandonnent peu à peu la vie nomade, pour proposer leurs services aux sédentaires, notamment en gardant les champs d’autrui moyennant 1/5 de la récolte, khoums. C’est ainsi que le père d’Ali Yassine, natif de la région s’installe à Zagora abandonnant la vie nomade. Ali Yassine, commence de travailler dans le tourisme vers 1970, au départ il propose ses services à d’autres notamment comme chamelier. Ensuite, il travaille dans un hôtel comme réceptionniste de 1983 à 1989. Son employeur ne lui autorisant pas d’avoir une activité annexe, il décide de créer sa propre entreprise.

Son expérience hôtelière lui avait permis de se créer sa propre clientèle et de connaître les désirs des clients, notamment leurs souhaits de promenades dans le désert à dos de dromadaires. Il démarre avec deux dromadaires et propose ses services aux clients des différents hôtels. La demande importante et les clients nombreux lui permettent d’acheter un troisième dromadaire, puis d’autres peu à peu.  « La Caravane du Sud » a été officiellement fondée en 1989. Savoir plus

Notre Equipe

agence caravane du sud— les guides-accompagnateurs CARAVANE DU SUD marocains (berbères) , parlant le français,l'Anglais, l’arabe et le berbère.
Notre équipe de gui des, Chameliers et Chauffeurs sont totalement empreinte de l’esprit CARAVANE DU SUD, grâce à de nombreuses rencontres avec les guides étrangers et une grande expérience vu le contact direct avec une clientèle variée à travers plus de 20 ans, des formations complémentaires (connaissance du milieu, connaissances culturelles, sensibilisation à l’environnement, etc.).

— L’équipe locale
• Des Chameliers d'une grande expérience , connaisseurs des terres des berbères, ils connaissent le désert comme leur poches.
• Des chauffeurs professionnels pour les circuits et les excursions en 4x4.
• Des cuisiniers qui vous feront découvrir les spécialités marocaines et nomades.
• Mr Ali YASSINE, le grand chef ,très professionnel avec plus de 40 ans dans le domaine du voyage dans le desert. Savoir plus

Caravane du Sud citoyenne

agence caravane du sudVoyager avec CARAVANE DU SUD, s'est avant tout, aller à la rencontre d'un peuple, s'immerger dans une culture, découvrir un autre monde où les valeurs sont si différentes des nôtres qu'elles s'imposent à la réflexion, à nous questionner sur nos propres normes.
C'est le regard que l'on peut porter sur l'autre, sans jugement, avec à la fois de la curiosité et de l'admiration, mais c'est aussi une remise en question... de soi et des autres.
Les conséquences d’un tourisme de masse non contrôlé peuvent être dévastatrices, aussi bien pour l’environnement que pour le milieu humain.
Dans le cadre du tourisme responsable, notre équipe met parmi ses propriétaires un tourisme solidaire, durable, équitable, écologique, intégré et diffus…
Nous mettons parmi nos priorités un tourisme équitable et responsable et nous nous engageons :
A une activité touristique respectueuse de la nature et de l’environnement.
A une activité touristique qui respecte la population locale, ses coutumes et son patrimoine
A préserver les patrimoines culturels des régions visitées Savoir plus

Rappel Immediat

 

Caravane du Sud zagora: Agence de Voyages à Zagora

Médiathèque

Plan de Situation

Plan de Situation Caravane Du Sud : Eco-Tourisme , Tourisme Durable et Solidaire

TOP